ALPAL RANDO

15 avril 2021

MURVIEL LES BEZIERS

Temps idéal pour se promener, aujourd’hui !

En avant pour les pigeonniers. Pour avoir l’impression de ne pas faire comme la dernière fois nous le ferons dans l’autre sens.

Le premier gué à passer est sec, en partant nous pouvons apercevoir le pigeonnier du pech de Sérignan, c’est celui que l’on voit depuis la route de Cessenon.

Deux pigeonniers à voir aujourd’hui : Yvernes et celui du pech de Sérignan.

Ce qui suit est un copié collé d’un article précédent

Les pigeonniers-tours constituent l’une des originalités de la commune. On peut en trouver en rase campagne mais aussi dans certains domaines. Les Canudelles, Yvernès, Pech de Sérignan, Bramefan, le Ministre, Mas Maury, les Carratiers.

D'abord utilitaire cette construction était également un symbole de réussite sociale.

Sous l'ancien régime, seul les seigneurs et les Communautés religieuses pouvaient élever ces volatiles, qui leur servaient de subsistance, donnaient des œufs et de la fiente (un excellent engrais). Mais plus tard, l'élevage des pigeons s'est démocratisé et n'importe qui pouvait posséder un pigeonnier. Ces élevages étaient règlementés et il fallait avoir de gros moyens pour en posséder un, car les volatiles faisaient de gros dégâts dans les cultures. Un règlement interdisait la sortie des volatiles au moment des semailles. Il fallait un certain nombre de nichoirs où « boulins » en fonction de la surface de la propriété soit un nid (deux pigeons) pour un demi- hectare de terrain.

Le 4 avril 1889, le préfet ordonna la fermeture des pigeonniers dans le Biterrois. Les pigeons faisaient de gros dégâts dans les cultures. La plupart des pigeonniers sont envahis par le lierre et tombent en ruine.

1

 

2

 

 Yvernes

Du nom d'une grande famille de Murviel

La tour du pigeonnier était incluse dans une métairie composée d'une cour fermée, d'un habitat, d'un four à pain, d'une forge, d'une écurie, d'un grenier à olives, d'une aire, d'une bergerie, d'une souille à cochons, d'un poulailler, d'une basse-cour, d'enclos à bétails, d'un puits, d'un jardin et de bois. Seul le pigeonnier est encore visible, acheté et restauré par la mairie.

C' est vraisemblablement au 17 ème siècle que remonte la datation du domaine et la construction de cette tour, véritable tour de défense avec ses meurtrières et ses pierre aux quatre coins. Ces pierres servaient de repère aus pigeons en vol. 

3

4

5

6

7

8

9

Pech de Sérignan

Aujourd’hui nous y sommes entrés!

Construction datant du XVII ou XIX siècle.
Composée d'une grille d'envol et à l'intérieur de petites cases(boulins) abritant chacune un couple de pigeons. Pas facile d’accès, en dehors des chemins balisés. Nous avons fait tout de même l’allée retour pour le visiter.  Marc a trouvé une entrée sur le côté pour y entrer plus facilement que par la porte, maintenant presque complètement obstruée par un arbre.

10

11

12

13

14

15

16

17

18

Passage au hameau du ministre

Nous tombons sur Monsieur Sarda, propriétaire d’une maison et d’une propriété, après les salutations d’usage nous continuons vers le Pech Estève où nous allons faire une petite pose, pendant laquelle Alain nous raconte ses sempiternelles blagues, Marthe fait la provision de thym.

19

20

21

 

Au niveau du Plo de Madame et son bel amandier, nous empruntons le raccourci habituel pour éviter la route. Puis le chemin nous conduisant au mas de La Gosse, plus joli que la piste, un petit coucou à Maryse et retour aux voitures sans problème. Le second gué se passe facilement, un peu d’eau quand même. Etonnant, hier il n’y en avait pas (Alain était allé vérifier).

Murviel en vue ! après 8.4 km et 180m de dénivelé.

22

23

24

25

26

27

28

29

Salsifis blanc

Salsifis blanc

30

Cardaire drave dit pain blanc

32

33

parcours

 

Posté par palacio35 à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 avril 2021

REALS

Je vous avais prévenu ! rando déjà faîte.

Grange de Mounis Pécan

Mais pour innover nous l’avons faîte à l’envers. Et ça change tout !  A mesure que nous avancions, nous avons entendu: Ah oui! C'est là que nous avons fait une pose, Oui! Je reconnais la grange etc.

Parcours au- dessus de l’Orb, arrêt à l’ancien moulin des Gournies. Le courant aujourd’hui est important, suite aux pluies récentes.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

 

Montée vers le pylône, tout compte fait: il vaut mieux la monter que la descendre. 

12

13

14

 

Pose au sommet avant de prendre le petit chemin qui descend vers la grange de Mounis. En levant la tête nous pouvons apercevoir, notre itinéraire de retour, le chemin de crête au sommet des Orgues des Gournies (souvent cité comme le Colorado de Causses), mais avant il va falloir remonter, direction Lerboussié.

15

16

17

 

Nous débouchons sur une grande piste, petite halte pour admirer les alentours, à nos pieds Causses et Veyran, Cessenon, La Vitarelle.

18

19

20

Le petit chemin est là nous le prenons, les bruyères blanches nous font une haie, au milieu des chênes. En se penchant, avec précaution, nous plongeons le regard sur les orgues.

21

22

23

24

Passage par un lieu que je n’ai pas encore identifié, sorte de jardin en pleine garrigue, très bien entretenu.

Retour aux voitures vers midi après 7.5km et 290m de dénivelé. Aucun regret, la rando était belle, variée,  abritée et avec un beau soleil. 

25

26

27

28

29

30

PARCOURS

Posté par palacio35 à 16:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 avril 2021

FONCAUDE

8,5 km dans entre garrigue et pinèdes en passant près des vignes

Départ du parking de l’abbaye. Nous partons en direction du Menhir et la table d’orientation

 La table d'orientation AOC et le menhir de Roqueblanque.

  • La table d'orientation des vignobles AOC représente les différents vignobles.

Delà on peut jouir d’un superbe point de vue jusqu'au massif de La Clape ainsi que le Canigou et les premiers reliefs pyrénéens (aujourd’hui peu visibles) le temps ayant tourné au marin.

  • Le menhir de Roqueblanque

D'une hauteur totale de 3,50 mètres (seulement 2 mètres dépassent du sol). Il a été érigé avec une pierre trouvée sur place.

 Nous repartons en direction du château de Milhau en passant par les Combelles et son élevage de chevaux.

Sur le chemin le thym en fleurs embaume. Tout le monde se mobilise pour la cueillette. Elle sera bonne ainsi que celle des asperges. C’est Marie Christine qui stocke en prévision du repas de midi. Nous ne voulons pas que Nicolas meure de fin. Jugez plutôt du résultat ! un risotto d’asperges.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

29

30

 teau de Milhau

 Le site

Le château de Milhau

 Le site a été donné par Guillaume Quercy de Puisserguier aux chevaliers Hospitaliers en 1240, afin de former une partie de la croisade papale chargée de protéger la chrétienté. Le site a été depuis occupé et ses vignes cultivées en permanence pendant au moins 850 ans, bien que des preuves trouvées sur place indiquent une présence de la VIIe Légion romaine, un siècle avant Jésus Christ.

Dans les années 1970, le château a été abandonné et en ruine jusqu'en 2008, quand les propriétaires actuels, Diana et Norman Tutt, anglais, sont tombés amoureux des lieux et ont décidé de consacrer leur retraite à y ramener la vie.

Pour l’avoir vu, il y a quelques années, j’ai pu constater l’avancement de la remise en état du château.

Retour à Foncaude par le GR 787 ou GR78-7 inauguré en 2014 appelé aussi chemin de Foncaude.

Ce chemin jacquaire permet de relier Saint-Gervais sur Mare (itinéraire d’Arles, GR®653) à l'itinéraire du Piémont (GR®78-1) à Capestang.

 

PS : je suis chargée par Marie Christine de vous dire: que la rando de dimanche 11 avril est annulée 

 

Château de Milhau

20

21

22

Laurier en fleurs

 

Rosier de Madame Banks

24

25

Céphalanthère

27

 

parcours

 

 Ce chemin jacquaire permet de relier Saint-Gervais sur Mare (itinéraire d’Arles, GR®653) au futur itinéraire du Piémont (GR®78-1) à Capestang a été donné par Guillaume Quercy de Puisserguier aux chevaliers Hospitaliers en 1240, afin de former une partie de la croisade papale chargée de protéger la chrétienté. Le site a été depuis occupé et ses vignes cultivées en permanence pendant au moins 850 ans, bien que des preuves trouvées sur place indiquent une présence de la VIIe Légion romaine, un siècle avant Jésus Christ.

Dans les années 1970, le château a été abandonné et en ruine jusqu'en 2008, quand les propriétaires actuels, Diana et Norman Tutt, anglais, sont tombés amoureux des lieux et ont décidé de consacrer leur retraite à y ramener la vie.

Pour l’avoir vu, il y a quelques années, j’ai pu constater l’avancement de la remise en état du château.

Retour à Foncaude par le GR 787 ou GR78-7 inauguré en 2014 appelé aussi chemin de Foncaude.

 Ce chemin jacquaire permet de relier Saint-Gervais sur Mare (itinéraire d’Arles, GR®653) au futur itinéraire du Piémont (GR®78-1) à Capestang

 

Posté par palacio35 à 19:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 avril 2021

MAS CAYOL

Rando que nous avons déjà faite lors du précédent confinement. Nous allons le redire pendant encore quelques temps !

Départ après le château de Coujan, sur la piste du retour. Nous montons au Pech de L’Homme, puis direction le plan des Masques. Delà nous pouvons apercevoir tous les alentours, le mont Peyroux, le pech de la Suque et la chapelle St Etienne. Plus loin en direction de La Liquière le hameau de Fabrègues. La garrigue est bien fleurie, bruyère blanche, lavande papillon, cystes, cerisier en fleurs etc.

 

1

2

3

4

5

6

7

9

10

13

 

Maintenant nous entrons dans les vignes plantées à flanc de côteau, puis retour par la garrigue de Coujan. Nous débouchons sur la piste au niveau de « la grange aux lapins » rebaptisée par son nouveau propriétaire « La Zitouna ».

Comme le chemin était facile, les conversations sont allées bon train, me faisant oublier de consulter le Gps régulièrement, résultat un petit tour supplémentaire ; au total 7.5km et 140m de dénivelé.

8

12

 

11

14

15

16

17

18

parcours

Posté par palacio35 à 16:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2021

LESPIGNAN

SOURCE SULFUREUSE – SITE ACHEOLOGIQUE DE VIVIOS

Départ du moulin de Mauriçou,

Le moulin de Lespignan appartenait à Maurice Martinez qui l'offre à la commune en 2009, le moulin est alors baptisé Mauriçou en son hommage. Il a été en partie restauré par l'association des Amis de Lespignan.

Direction le Pech Blanc et sa source sulfureuse.

Vue sur les étangs de Vendres et de La Matte

Dès que nous arrivons sur le lieu l’odeur nous indique que c’est bien là. La source est tarie, mais l’odeur de soufre bien présente. « Cette fontaine gazeuse n'a pas toujours été sèche. M.Cros de l'Académie de Béziers écrit en 1870 dans un mémoire que l'eau de Castelnau appelée eau de Vendres est onctueuse, roussâtre, d'un goût piquant et aigrelet qu'elle est fraiche à sa source quoiqu'elle semble bouillonner avec violence et qu'elle repend une odeur sulfureuse et bitumeuse ».

1

2

3

4

5

 

Source sulfureuse

 

Nous repartons sans trop nous attarder en direction du site archéologique, en longeant le domaine du Pech Blanc. Là, nous apercevons dans les prés salés, les toros de la manade Margé.

Direction le lieu-dit « Les escaliers » et ses carrières ayant probablement servies à l’édification du site.

7

8

9

Salsifis blanc

Carrières

 

 

Site archéologique de Vivios.

La villa gallo-romaine découverte lors des fouilles (engagées par l’Abbé GIRY en 1970) témoigne de la présence des Romains. Elle est classée aux monuments historiques au titre des vestiges depuis 1993.

Les objets mis à jour par les fouilles sont conservés au musée de Nissan.

Toujours en aussi mauvais état. Quel dommage ! avec le plan du site, nous avons pu resituer les différents éléments.

Il s'agit d'une villa gallo-romaine. Cette villa romaine abritait un complexe thermal, avec 2 piscines. Le réseau complexe de canalisations est bien identifiable. Les restes de la mosaïque sont de plus en plus abimés.

Nous nous installons là, pour la pose.
Passage par « le trône », reste de l’aqueduc romain qui alimenté le site. Aujourd’hui personne n’est tombé du trône.

 

 

12

Mosaïque

Canalisations

13 ter

 

Le trône

15

16

 

Retour aux voitures par le Pech de l’Œuvre et le Pech Piquet. 7.5 km et 130m de dénivelé.

 

17

18

 

20

21

parcours

 

 

Posté par palacio35 à 17:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]


30 mars 2021

TAUSSAC

Les Orgues de Taussac

Nous avons choisi de partir de Taussac, afin de faire en début du parcours la plus grosse difficulté du parcours.

La montée aux Orgues se fait par un chemin à forte pente. On entame la montée par des marches bordées de rondins pour ne pas glisser. La pente nous donne chaud et certains ne tardent pas à se dévêtir. On accède à un plateau rocheux au sommet des orgues, nous gravissons les rochers pour jouir d’un point de vue remarquable. Le sommet de l’Espinouse, la forêt des écrivains combattants, Villecelle au- dessus de Lamalou , le hameau de l’Horte que nous traverserons. De l’autre côté le pic de Tantajo, le village de Taussac et du Pradal etc…

Nous sommes enfin sur du plat ! petit sentier en forêt de chênes et de châtaigniers, après une petite descente et l’arrivée sur un piste bétonnée, que nous abandonnons rapidement pour prendre un chemin contournant une vigne, au bout de laquelle nous allons faire la halte traditionnelle. Alain se dépêche d’atteindre une cabane en ruine, c’est sa place pour s’asseoir, pas question de se la faire prendre ! ici c’est un vrai carrefour d’itinéraire, nous voyons le chemin par lequel nous allons arriver et celui qui nous reconduira aux voitures. Mais ça c’est pour plus tard.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14 bis

 

Avant nous allons descendre jusqu’au hameau de La Bourbouille et sa jolie fontaine. A partir de là, nous allons remonter. Passage par le petit oratoire de Saint Jean de la paix de Dieu, au-dessus du village de L’Horte. Sa charpente est remarquable. Cet oratoire est ouvert à tous (quel que soit sa religion) et aux 4 vents, c’est un lieu de rassemblement pour la paix dans le monde.

Nous remontons progressivement par de petits chemins en direction de La Croix Blanche, au milieu de châtaigniers imposants. Au passage petite cabane de pierres sèches, avec un ingénieux système de récupération d’eau de pluie. Tout est prévu, même le trop plein, pour la cuve située à l’intérieur. 

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

 

Nous traversons la route pour prendre l’itinéraire de retour. Petit sentier empierré au milieu de spécimen de châtaigniers de taille conséquente. Nous suivons la ligne de crête. Bientôt nous accédons au site rocheux avec de forts belles cavités.

 

 

 

24

25

26

27

 

Retour au village et à l’arrivée c’est le clocher de l’église ND de la Pitié qui nous accueille et sa place dédiée à l’abbé Salles, martyr de la révolution. Au compteur aujourd’hui 8,5km et 355m de dénivelé. Nous avons pris notre temps. Il faisait beau, la compagnie agréable.

28

29

30

Taussac-la-Billiere_plaque_memorial

PARCOURS

 

 

Posté par palacio35 à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2021

BABEAU

Beau temps, circuit magnifiques et prmières chaleurs!!!

Chapelle de Caudouro

2

3

4

5

6

Observatoire de Malibert

Posté par palacio35 à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2021

FONSALADE

SERRE MAURINE

Départ après la propriété de Fonsalade, au niveau de la cuve sur la route menant à Cabrerolles.

Nous montons par de larges pistes, au milieu des bois, en direstion du Brugas, il a été reboisé avec des cyprès bleus, direction Serre Maurine, et le Pech Capel et sa maison en ruine.

 Là le paysage change, nous sommes dans la garrigue.

Le temps est beau, il fait chaud, presque trop chaud pour la saison.

Les bruyères blanches sont toutes en fleurs. Au- dessus de nos têtes Le Pech de La Suque et à son côté le Mont Peyroux. La chaleur embrume le paysage et nous prive de vues claires. On devine la cathédrale de Béziers, le mont Saint Loup d’Agde, le Vissou pointe son nez et le mont Sainte Baudille se détache sur la ligne de crête.

Pose à l’endroit habituel, chacun trouve son coin.

Retour par de larges pistes, contournant des parcelles de vignes, longeant le ruisseau de Tatiale. Au lieu- dit Les Carbonnières les agaves sont de plus en plus gros et le romarin bleu tout en fleurs.

Peu de photos aujourd’hui, trop occupé par toutes les conversations, favorisées par un parcours facile (7.8km et 280m de dénivelé). Pour une fois nous rentrons de bonne heure.

 

1

2

2BIS

Mont Peyroux

4

 

5

traces d'une ancienne occupation

7

8

9

 

10

11

Le mont Saint Baudille au fond

13

14

15

16

17

18

parcours

Posté par palacio35 à 17:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mars 2021

NEFFIES

Enfin un temps idéal pour marcher ! aujourd’hui rien ne manquait, le soleil, l’absence de vent, la garrigue fleurie et parfumée.

Marche sur les hauteurs de Neffies. Départ du Pioch de Clergue, petit sentier empierré passage par le coin à asperges, la récolte escomptée a été en dessous de nos espérances.

Nous débouchons sur une large piste au milieu des bois, rapidement nous l’abandonnons pour reprendre de petits sentiers nous conduisant au col du Terme. La vue est large bien dégagée, la plaine avec le village de Neffies, la mer au loin, de l’autre côté Le Vissou, Cabrières, le domaine du temple, et au fond le Mont Sainte Baudille.

Un agréable petit entier bien ombragé nous conduit en direction du hameau de Lauriol. On commence à avoir soif, la pose se fait attendre, patience ! On arrive bientôt au prieuré de Tibéret. Ca valait la peine d’attendre, le coin est propice aux haltes, ruines à visiter, pelouse accueillante.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

Le Vissou et Cabrières

11

12

13

14

15

 

Le prieuré de Tiberet

Il y avait là un établissement de l’ordre du Temple (dont le domaine en contrebas conserve le nom) rattaché à la commanderie principale de Sainte-Eulalie-de-Cernon (Aveyron) par l’intermédiaire de celle de Lodève puis de Pézenas. Les dates de 1640 et 1837 gravées sur des claveaux des portes indiquent que le prieuré a été converti en exploitation agricole.

Du prieuré ne subsiste que les ruines de la chapelle Saint Marie de Tiveret datant de 1174.

De l’exploitation agricole nous verrons les restes de la meunerie et de ses trois moulins.

Enfouis dans la végétation, ils sont alimentés par un grand bassin de charge, lui-même alimenté par un système de conduite forcée à partir d’une source devant la quelle nous passerons à notre retour. On  accède aux moulins par un escalier permettant de franchir les 40m de dénivelé, nous ne verrons que 2 des moulins le troisième est muré.

Bien qu’enfouis dans la végétation et les éboulis, les structures extérieures des moulins avec leurs salles hydrauliques, leurs meules sont encore bien visibles.

L’endroit est agréable on avait vraiment envie de s’y attarder davantage, mais il fallait bien rentrer.

Retour aux voitures. 8.2km et 270m de dénivelé.

16

17

18

19

20

21

Intérieur de la chapelle

23

escaliers menant aux moulins

25

salle hydraulique

27

Les 2 meules horizontales

conduite

30

31

32

33

35

 

Posté par palacio35 à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2021

CASTELNAU DE GUERS

Le sentier des Pechs

Ce jeudi 18 mars 2021, notre randonnée hebdomadaire du jeudi s’est aventurée dans les garrigues castelnaulaises. Le vent du Nord n’a pas découragé les 12 courageux et courageuses qui avaient pris la décision de venir. Après avoir suivi sur quelques hectomètres le balisage du Sentier de l’Ermitage Saint Antoine, nous avons cheminé sur les inspirations de notre guide du jour : passage sur le « Petit étendoir des Fées », nous longeons le Camping Résidentiel de la Pinède pour arriver au pied de l’ »Arse », versant incendié en juillet 2003. Nous voilà face à la première difficulté du jour le « Puech Tronchat ». Après une descente assez caillouteuse, nous prenons le temps de la pause « casse-croûte » et enchaînons avec le « Puech Rond ». Nous voilà dans la dernière partie de ce sentier nommé « Sentier des Puechs », nous passons auprès d’une croix des chemins avec une inscription bien particulière « Passants qui passez, priez pour les trépassés ». Il fallait encore passer par le « Puech Garès » et le « chemin du Garrigou » pour revoir les voitures laissées sur le parking. Comme chaque fois les GPS ne donnent jamais mais il semblerait que la distance avoisinait les 9 km et le point haut s’élevait à 73 mètres au maximum !!!!

Commentaire de Bernard notre guide

Martine: La rando était belle, la garrigue toute fleurie. ci-joint les photos de notre photographe(Marie Christine). Bernard est modeste mon Gps m'indique presque 180m de dénivelé. 

2

1

3

4

petit étendoir aux fées

6

7

8

9

10

11

12

13

Bourrache

Grémil ligneux

Bruyère

Bec de cygogne

orchidée araignée

 

19

Orchis géant

22

23

24

25

Catelnau

 

 

Posté par palacio35 à 09:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]